Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne parle pas du roman de Tolstoï mais du parcours du combattant qu'il a fallu suivre pour arriver à se faire entendre dans une société qui juge sur le paraître, qui considère que les gens qui marchent en dehors des clous sont des marginaux, des cas sociaux, des fabulateurs.

Je pense à toutes ces personnes, qui chaque jour, doivent réellement mener un combat pour simplement avoir le droit de vivre...
et à ceux qui, pour préserver leur carrière, leur confort personnel, le "quand dira-t-on" préfèrent détourner leur regard, ne pas écouter, en
tendre...

Je parle d'un domaine que je connais...la maladie.

Pas celles qui sont connues, reconnues, celles pour lesquelles, le diagnostic est rapidement posé, un protocole de soins est mis rapidement en place. Celles qui rapportent suffisamment d'argent aux laboratoires pharmaceutiques pour que des moyens soient mis à disposition de la recherche...

Récemment, un Professeur nous a dit qu'une maladie orpheline était reconnue comme maladie rare lorsqu'elle touchait, en France, une personne sur 2000 à peu près.
La vie des malades souffrant d'une de ces maladie, et celle de leurs proches est une réelle galère.

Il nous a dit aussi, à propos de la maladie de Loic : " un cas comme le votre, je n'en ai jamais vu. La recherche ne va pas investir de l'argent pour une personne."
Dans la conversation, un peu plus tard, il a ajouté :" pour la société votre seul problème est votre handicap. Votre fauteuil roulant est la preuve de cet handicap. Il se voit, donc il est réel.

Ce que vous avez à la tête, les douleurs que vous supportez quotidiennement, celles qui vous tuent lentement comme "une peau de chagrin" ne sont pas visibles...donc pour tous les gens que vous avez rencontrés vous étiez excessif, dépressif."

Oui, mais ça c'était avant !

Depuis trois mois, le milieu médical a prouvé scientifiquement que l'agression dont Loic a été victime en janvier 2012 a provoqué des dégâts irréversibles dans la tête, avec la finalité que l'on sait aujourd'hui.

Tout a changé !
Un rapport médical a changé l'attitude des gens, des "amis", des médecins...
Ah, zut alors ! Il disait la vérité ! "Et on ne l'a pas écouté, pas pr
is au sérieux...."

Quel parcours, pour simplement vivre, être suivi médicalement...

Il y a tellement de choses à raconter sur cette société qui juge sans connaître, qui vit avec ses certitudes, son hypocrisie, son nombrilisme.... Et aussi, heureusement, sur ces rares personnes qui agissent sans se soucier des règles établies, du regard et du jugement des autres.

A la semaine prochaine ;)

Bonne journée à tous !
Chr
istine Trébern



Loic et Christine Trébern

Loic et Christine Trébern

Christine et loic Trébern

Tag(s) : #Nous